Les trigrammes feng shui, percez le mystère !

La construction feng shui
La construction feng shui
11 décembre 2018
LES HUIT TRIGRAMMES DU FENG SHUI

Les trigrammes sont l’ADN du Yi Jing, du feng-shui, du Xuan Kong Da Gua entre autres choses.

 

 

Mais c’est quoi un trigramme ?

 

 

Un trigramme, c’est un symbole composé de trois traits (soit yin, soit yang, soit les deux)

Il y a donc huit trigrammes en tout

L’ensemble de deux trigrammes forment un hexagramme.

L’ensemble des combinaisons de trigrammes feng-shui nous donne 64 hexagrammes possibles

 

Pourtant, le terme même de trigramme n’existe pas en chinois. En fait trigramme se dit… Gua

Eh oui, comme votre Ming Gua (ou chiffre Kua). Quand je vous dis que tout est lié 😉

 

Les trigrammes ont été découverts par Fu Xi, dit-on

Mais on en trouve aussi trace chez Confucius.

Peu importe au final puisque de toute façon, les trigrammes n’ont été que l’illustration de ce que chacun pouvait alors voir autour de lui :

  • Dans le ciel
  • Sur terre
  • Dans les signes laissés par les animaux
  • Dans son propre corps

 

Je vous invite à lire les articles de votre choix sur la pense et métaphysique chinoise si vous voulez approfondir ce concept. Par exemple, ce livre vous apportera une approche intéressante

 

Revenons à nos trigrammes

Pourquoi est-ce que chacun n’est composé que de trois traits ? Et pas quatre, cinq ou même deux ?

La trinité cosmique, la triade ou les trois chances, ça vous parle ?

Aïe, vous devriez vous abonner à mon actu feng-shui, j’ai fait un long et complet article sur le sujet.

A chaque trait trigrammatique va correspondre une Chance

  • Un trait pour la Chance du Ciel
  • Ensuite un autre pour la Chance de l’Homme
  • Et enfin le dernier trait pour la Chance de la Terre

 

Ces traits n’ont pour but bien sûr sue d’imager le concept intellectuel compris dedans

Comme le yin est un concept, chaque trigramme contient son propre concept énergétique. L’illustration n’a pour but que de nous aider à visualiser pour appréhender cette énergétique.

 

 

 

ba gua du ciel postérieur, les trigrammes

Représentation des huit trigrammes feng-shui dans le ciel postérieur

 

Vos trigrammes feng shui

 

Qian, le 6 est le trigramme du ciel. Il est pur yang :  yang-yang-yang

C’est le ciel, le père, le mouvement, le commandement, la force. Mais Qian c’est aussi la dynamique qui enclenche, qui initialise une action, la créativité.

 

Kun, le 2, est le trigramme de la terre. Il est pur yin : yin-yin-yin

La mère, l’action d’emmagasiner, la soumission. La mère nourricière, la fécondité. Mais c’est aussi la patience, le fait de recevoir, l’écoute et la capacité de mener à son terme quelque-chose comme un projet.

 

Dui le 7 c’est le lac ou marais. Il est mixte : yang-yang-yin

C’est la jeune fille, l’adolescente.L’échange, la communication, l’harmonie et la fluidité. Par exemple, une bonne communication, permettant la résolution de conflits.

 

Xun, le 4 est le trigramme du vent. Il est yin-yang-yang

C’est la fille ainée, ce qui est pénétrant, l’indécision. Le vent fait plier, courber, c’est donc la flexibilité, la capacité à s’adapter.

 

Li, le 9 est le trigramme du feu, mixte : yang-yin-yang

Jeune femme, la lumière posée sur ce qui est obscur, le discernement. C’est donc clarifier quelque-chose, ôter les doutes, prendre conscience

 

Gen, 8 c’est la montagne, yin-yin-yang

Le jeune garçon, la Terre, la Montagne. C’est la stabilité, l’arrêt, l’immobilisme (qui n’est pas péjoratif). Mais c’est aussi se calmer, se poser, maîtriser, s’apaiser et être en cohérence avec soi-même.

 

Zhen, le 3, c’est le tonnerre, yang-yin-yin

Le fils ainé, le mouvement, la décision. Mais aussi l’impulsion qui va engendrer quelque-chose (action par exemple).  L’incitation à agir, le commencement, initier quelque-chose.

 

Kan, le 1 est le trigramme de l’eau, yin-yang-yin

Le jeune homme, ce qui est caché, ce qui est trouble. Kan est aussi l’angoisse, ne pas savoir à qui s’attendre (au fond de l’eau vous ne voyez pas ce qui s’y cache). L’insondable, l’instinct, ce qui est enfoui au fond de nous, l’apprentissage de maîtriser ce que l’on ne voit pas ou ce que l’on ne connait pas.

 

Il existe deux types de Ciel pour organiser les huit trigrammes

Le ciel postérieur et le ciel antérieur

Les deux sont comme le yin et le yang, opposé mais unis. L’un ne va pas sans l’autre et vice-versa

Xian Tian Ba Gua c’est le Ba Gua du ciel antérieur. Il représente l’Univers idéalisé, l’éveil. Il décrit l’univers tel qu’il était avant sa manifestation. C’est donc un idéal, l’éveil que l’on cherche à atteindre par exemple.

Hou Tian Ba Gua du ciel postérieur est celui utilisé en Feng-shui et celui du monde dans lequel nous vivons.

Retrouvez davantage d’infos sur les trigrammes 

 

 

 

1 Comment

  1. loic dit :

    bien !
    j’ai appris des choses que je ne connaissais pas
    vous faites des formations en feng shui ? je suis intéressé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *